Découvre
Les traces de notre histoire récente.


Tourisme d´Aragón contribue à construire la Mémoire Démocratique d´Aragón grâce au répertoriage de tous les endroits liés à la guerre civile qui caractérisent notre région.
Les rendre visibles grâce au web et les mettre à disposition de celui qui veut les visiter avec pour objet de connaitre notre histoire et approfondir sa connaissance historique.


Région
Campo de Belchite.


Les parcours peuvent se réaliser individuellement ou avec un guide. Pour planifier les visites guidées vous pouvez nous contacter par mail huellasguerracivil@gmail.com ou par téléphone au +34 669 094 303.

Les visites sont planifiées avec un format ¨à la carte¨ en fonction des sites que vous voulez visiter, selon votre temps disponible, la météorologie, la saison de l’année, etc.

Le prix est de 10 euros par adulte et de 5 euros par enfant jusqu’à 12 ans


EN SAVOIR PLUS
Belchite
Hoya de Huesca

Région
Hoya de Huesca |

Plana de Uesca.


Dans la région de la Hoya de Huesca/Plana de Uesca on peut trouver des routes qui avec la dénomination des ¨traces de la guerre¨ nous permettra randonner et en même temps de connaître les vestiges que la Guerre Civile a laissés sur cette région.

Les trinches de Sietamo, Monte Piltos, Loporzano ou Tierz. Un nid des mitrailleuses à Vicien et les caves de Tramaced sont quelques-uns des routes repères.

En plus des différents vestiges qu’on peut trouver dans des villages comme Almudevar, Arguis, Fornillos de Apies, Gurrea de Gállego et même la ville de Huesca.


EN SAVOIR PLUS

Région
Gúdar-Javalambre.


Sarrión était le scénario de deux batailles très significatives de type stratégique-défensif dans la guerre civile espagnole (1936-1939). Dans la ravine de la Hoz-Muela, différents éléments sont conservés, comme des nids de mitrailleuses, des postes de commandement, un manteau de troupe, des embranchements de lien pour des tranchées.
Dans le village, il existe un Centre d´interprétation de la Bataille de Sarrion qui récupère les principaux éléments du combat et permet la reconstruction de la municipalité avec le Plan des Régions dévastées.

Après ¨l´Offensive d´Aragón¨ en juillet 1938, la stratégie des troupes franquistes s’est orientée vers la conquête de Valence, en attaquant dans une double direction, par le littoral méditerranéen et par la route de Teruel-Valencia. Alors le conflit atteignit des sommets les plus élevés de violence dans toute la région et plus particulièrement à Albentosa. Dans le château de ce village toute une ligne des tranchées est conservée. Elle a été construite en profitant d’un raidillon rocheux et de la ravine produite par la rivière.


EN SAVOIR PLUS
Gúdar-Javalambre
Monegros

Région
Monegros.


La ligne de front a traversé la région des Monegros pour la Sierra d ´Alcubierre, limite naturelle entre les provinces de Huesca et Zaragoza, en favorisant la construction des équipements militaires et des éléments de défense civile dans les deux contreforts et dans les villages aux alentours.

On peut trouver là-bas le Centre d´Interprétation de la Guerre Civile de la Sierra en Aragón à Robres, la Route Orwell à la Sierra de Alcubierre, la Route des Trois Huegas, San Simón, Bunker en Lanaja, Refugie antiaereen en Monegrillo, Posicion Santa Quiteria à Tardienta ou Fuente d´aeródrome à Albalatillo.


EN SAVOIR PLUS

Région
Comunidad de Teruel.


Quand on évoque Teruel dans la Guerre Civile, on pense aux températures si basses lors des combats en 1938. Néanmoins, elle a été une des régions les plus actives dans les batailles durant le conflit, par son importance géographique, politique, économique et la répercussion internationale qu’elle a provoquée.

Quand on évoque Teruel dans la Guerre Civile, on pense aux températures si basses lors des combats en 1938. Néanmoins, elle a été une des régions les plus actives dans les batailles durant le conflit, par son importance géographique, politique, économique et la répercussion internationale qu’elle a provoquée.

La région a été en état de guerre jusqu’à la fin de l’année 1938, ce qui représente presque deux années continues de conflit. Pour cette raison on conserve une grande quantité des traces des combats notamment les vestiges retrouvés sur la route ¨Atrinchérate¨.


EN SAVOIR PLUS
Teruel
Fayon

Région
Bajo Aragón-Caspe |

Baix Aragó-Caspe.


Dans la région du Bajo Aragón-Caspe il y a Caspe et Fayon qui sont des villages remarquables avec des traces de la Guerre Civile dans le territoire régional.

Caspe était la capitale républicaine de la région aragonaise et on ne peut pas oublier le rôle politique remarquable du Conseil d´Aragón lors du conflit.

A Fayón on trouve le musée de ¨la Batalla del Ebro¨. Une reconstitution de cette bataille est réalisée à la fin du mois de juillet chaque année.

Des visites guidées sont réalisées sur les tranchées qui sont distribuées dans différents points de la Région.


EN SAVOIR PLUS

Région
Bajo Aragón.


La Région du Bas Aragón a dans son territoire beaucoup de vestiges que la Guerre a laissés sur Aragón. L’évènement sanglant sur Alcañiz, bombardée le 3 mars 1937, sert de date mémorielle pour toutes et tous les aragonais qui commémorent le JOUR DE LA MEMOIRE ET L´HOMMAGE A LA DEMOCRATIE.

Alcorisa, Belmonte de San José, La Cerollera, La Codoñera ou Mas de las Matas sont des villages de la région du Bas Aragón qui comptent aussi avec des vestiges.


EN SAVOIR PLUS
Alcañiz